2018-05-09

Liberté d’expression et diffamation sur Internet

Deux collègues qui rigolent en regardant leur ordinateur Les articles sous cette rubrique sont de l’information générale et dans chaque situation, l’application et l’interprétation d’une loi, règlement ou situation factuelle peut diverger alors il est préférable de communiquer avec notre équipe pour obtenir plus d'information.

La diffamation a bien évolué depuis les dernières années et se produit maintenant grandement par le biais des réseaux sociaux et des médias. Elle consiste à tenir des propos défavorables envers autrui en portant ainsi atteinte à sa réputation. 
 
Maintenant, il faut faire attention à ce qu’on dit mais aussi à ce qu’on écrit sur Internet.  Ne vous méprenez-pas, vous n’êtes pas à l’abri d’une poursuite en diffamation simplement parce que vous avez transmis des informations sur autrui via une plateforme personnelle comme votre page Facebook, votre blogue ou votre compte Instagram. Ainsi, vous commettez une faute si vous savez ou devriez savoir que l’information que vous transmettez est fausse ou même si vous transmettez une information véridique, préjudiciable à la réputation d’autrui, sans raison valable. Lorsque la transmission des informations constitue une faute, qu’elle cause un préjudice et qu’il existe un lien de causalité entre les deux, il n’est plus possible de justifier ses propos par la liberté d’expression et vous pouvez être tenu de payer d’importantes sommes d’argent à votre victime.
 
Pensez-y à deux fois avant de publier des propos défavorables envers une personne ou une compagnie ou avant de commenter sur le même type de publication. Vous avez droit à votre liberté d’expression à condition de ne pas porter atteinte à la réputation d’autrui.
 
La difficulté est de distinguer ce qui peut constituer de la diffamation de ce qu’on peut simplement qualifier de liberté d’expression.  Nous pouvons vous aider si vous êtes victime ou êtes accusé de diffamation, consultez-nous!