2013-03-19

Un projet de rénovation? Des précautions à prendre

Illustration d'un entrepreneur et un client, de profil, sur fond ensoleillé Les articles sous cette rubrique sont de l’information générale et dans chaque situation, l’application et l’interprétation d’une loi, règlement ou situation factuelle peut diverger alors il est préférable de communiquer avec notre équipe pour obtenir plus d'information.

Afin d'éviter que vos projets de rénovation immobilière ne tournent au cauchemar, vous devriez faire certaines démarches préalables.

Comparez.

En effet, il est recommandé d'obtenir plus d'une soumissions et de comparer: la qualité des matériaux, les services offerts, les délais d'exécution, le prix ainsi que les garanties offertes par l'entrepreneur. Il est peut être également prudent de se renseigner auprès d'anciens clients de ces entrepreneurs afin de pouvoir obtenir leurs commentaires et même constater vous-même le résultat des travaux effectués.

La fameuse licence

L'entrepreneur choisi devrait être détenteur d'une licence de la Régie du bâtiment du Québec, vous pouvez d'ailleurs consulter le registre des détenteurs de licence sur le site internet de la Régie. La licence est un gage de solvabilité de l'entrepreneur qui doit fournir un cautionnement de licence et garantie ainsi aux clients une indemnisation en cas d'inexécution partielle ou totale des travaux ou en cas de défauts majeurs.

Les documents à avoir

L'obtention d'une évaluation préalable des coûts estimés des travaux ainsi que la signature d'un contrat écrit pourront vous éviter bien des ennuis. De plus, n'oubliez pas de consulter votre municipalité afin d'obtenir un permis de rénovation et de vous assurez que votre projet est conforme aux normes en vigueur.

Malgré ces précautions, si une mésentente devait survenir, le mécanisme de la mise en demeure, une plainte à la Régie du bâtiment, ainsi qu'un recours légal sont parmi les options possibles sur lesquelles nous pourrons vous renseigner.